« Gunshotta » : Machinedrum remixé par Om Unit

Machinedrum et Om Unit, c'est une affaire qui tourne pas mal. Déjà, les deux bossent ensemble au sein de Dream Continuum (projet sur Planet Mu) ce qui prouve un minimum d'accointances artistiques. Ensuite, leur...

MOUNT KIMBIE : YOU TOOK YOUR TIME (LEE GAMBLE REMIX)

Le déstructureur d'intemporalité Lee Gamble (nous sommes moqueurs) s'est attaqué à You Took Your Time, un des sommets du dernier album de Mount Kimbie. le moins que l'on puise dire c'est que c'est chiadé. ...

Remixe le nouveau single d'Aufgang et gagne une place sur l'EP

90bpm est partenaire de cette belle aventure - moins dangereuse que Koh-Lantah - à l'initiative d'inFiné. Le principe est simple : remixer "Kyrie" du plus profond de votre bon goût, poster le chef d'oeuvre sur leur Soundcloud, patienter jusqu'au verdict et voir (peut-être) son remix paraitre sur l'EP du single.

L'idée cheloue du jour : Lindstrom remixe Grizzly Bear

Il est bon de se remérorer que tous les remix ne sont pas bons à faire. Si vous adorez Grizzly Bear, si vous adorez Lindstrom, si vous adorez les deux, dans tous les cas vous serez déçus. C'est plus ou moins ni fait ni à faire et ça a le charme discret d'un morceau de Gloria Estefan. Une kitscherie avec trop (ou pas assez) de second degrès.

Matthew Dear perd un peu de sa superbe quand il est remixé par Benoit & Sergio

Sur le papier la relecture devait péter une demi-douzaine de pattes à un canard mais dans les faits... Les deux entités ont une classe distincte et pas forcément compatible, logiquement le remix de Benoit & Sergio nous en touche une sans faire bouger l'autre. Ça tourne autour, ça flirt un peu mais la relecture n'épouse jamais l'esprit de Matthew Dear. Dommage, on repassera quand vous aurez mieux en stock messieurs.

« Mutual Core » : PVT glisse un excellent remix de Bjork en toute discrétion

Entre la dinde aux marrons et la buche en ce moment l'actualité musicale (comme ses acteurs) marche au ralenti. Alors quand PVT glisse humblement un (très bon) remix de Bjork (tout en PVT-isme) on se jette dessus comme des affamés en pleine disette. On ne sais pas d'où il sort ni où il atterrira mais on apprécie le geste.