FUTURE BASICS : GABRIEL GARZON MONTANO

Cela faisait un mois que n'avions pas publié une émission et on est ravis de revenir à vous avec un artiste qu'on adore vraiment depuis notamment son premier EP "Bishouné, Alma Del Huila" sorti en 2014 : Gabrie...

THE BUDOS BAND RÉPOND A (TOUTES) NOS QUESTIONS

The Budos Band, emmené par le charismatique Thomas Brenneck, était de passage à Paris la semaine dernière pour un concert à la Maroquinerie. Si vous ne les connaissez pas, sachez que le groupe est composé de mu...

JAMES : HIPSTER THAN EVER (Jungle – 2015)

Il renie le mardi ce qu’il a aimé le lundi. Pour lui, un album vendu à plus de quinze exemplaires et une daube commerciale. Il aime des trucs vintage qu’il aurait certainement détestés s’il avait du les utilise...

DAPTONE GOLD II (Daptone Records – 2015)

Face à la musique vendue en barquettes industrielles insipides, avalées à la va vite et digérées aussi difficilement que des frites de fête foraine, Daptone Records est ce commerce de proximité où les choses so...

Blondes: « Gentlemen Prefers Blondes »



Blondes, un nom riche en matière grasse idéal pour afficher sa misogynie latente en société. Blondes, un nom qui transpire la frivolité, excellent choix pour ce duo new yorkais qui se situe à l'exact opposé. Issu de Brooklyn, coin aussi réputé pour ses expérimentations que pour ses farces et attrapes, Zach Steinman et Sam Haar bousillent les repères et transforment la house en matière à réflexions. C'est bien, c'est beau, c'est Blondes. Passage à la loupe de leur premier album en interrogeant les concernés.