« Come Alive » : Brenmar rhabille Chroméo en Jersey

Brenmar à bout.  Sa mixtape était inventive dans ses prods mais hélas gâchée par des guests mal sentis. Pourtant il sait produire ce Salas. Et remixer. Donc il a été convié à infuser du ghetto dans le single d...

Brenmar mix for i:D

Un mix de Brenmar - arrêtez-nous si on se trompe - ça suinte toujours le cul. De l'onde sexuelle propagée via le rap, le r&b mais aussi tout la scène bounce de l'U.K funky à la Jerseu Club en passant par la...

Le bounce tranquille : Sinden & Brenmar s'associent sur un titre

L'affiche indique volontiers un gros banger tout en bass qui tache mais non. La bass est chillax, le tempo a la gueule de bois et le titre devient un vrai grower. Content de voir les deux s'accorder sur un registre plus finaud. Et si on se demande pourquoi, ces messieurs cherchent à faire monter la sauce autour de leur tournée commune en Australie.

« Let Me Bang » : Salva et Brenmar double ta dose de bounce

Damn son ! Ça ne serait pas une union sacrée ça ? Deux des plus grands représentants de l'US Bass - l'un très Bay Area bounce (Salva) et l'autre plus funky (Brenmar) - sont en pleine tournée commune et ce qui devait arriver vient d'arriver : "Let Me Bang !" un titre collaboratif qui redéfinit le terme "simple et (U.K) funky".

« Loveee Song » : Brenmar traduit Rihanna pour le club

Il l'avait déjà fait pour Justin Timberlake, le seigneur du recyclage R&B sait retraiter le déchet (soyons honnêtes) pour créer une matière plus noble. Rihanna n'allait pas y échapper et son club edit s'en sort sans étonnement avec plus de sex-appeal.

« The Illuminati Prince » : la mixtape de MYKKI BLANCO est enfin disponible

Dis donc dis donc, on l'attendait celle-ci. C'est pas une très grande surprise : comme à son accoutumée, MYKKI ne déçoit pas. D'ailleurs, bonne preuve que Blanco est bien la prochaine grosse chose, la confiance de producteurs tels que Sinden, Brenmar, Flosstradamus ou Le1f qui lui ont tout simplement bricolé un missile. Appréciez plutôt.

Le mix de Brenmar pour FactMag en écoute

Natif de Chicago, Brenmar porte tout un symbole en lui. Mais bien au-delà de se contenter d'une simple vente de produits locaux, Brenmar a nourri sa house avec du hip-hop, du reggaeton (oui oui), du grime, du footwork ou encore du UK Funky. Un joli "genre-dropping" que l'on retrouve aussi bien dans ses prods pour Nina Sky et Mykki Blanco que dans ses sets.