Des « rejoignez-nous ! », des « s’il vous plait aidez-nous ! », des « combien vous voulez ?! » voire des « help us we are en chien !! » quand il s’agissait d’américains. Des mails comme ça, on en a reçu des tonnes sans jamais y donner suite. On n’est pas des cyber-cachetonneurs. Et puis 90bpm est arrivé…

What The Funk débarque sur 90bpm

EDITO SEPTEMBRE

Des « rejoignez-nous ! », des « s’il vous plait aidez-nous ! », des « combien vous voulez ?! » voire des « help us we are en chien !! » quand il s’agissait d’américains.
Des mails comme ça, on en a reçu des tonnes sans jamais y donner suite.
On n’est pas des cyber-cachetonneurs. Et puis 90bpm est arrivé … site respecté et respectable.

D’abord des rendez-vous secrets dans des apparts du 10ème arrondissement de Paris et des échanges de mails mi-intéressés – mi-menaçants. Puis des signes de décontraction évidents : «sont sympas les gens de 90 tu trouves pas ? », « sont pas un peu trop barbus les mecs de WhatThe Funk ! ». Enfin des poignées de mains viriles, des accolades en sueur après des soirées alcoolisées, et un deal à la hauteur de partie en présence :
« Fournissez nous des mixs, des chroniques, des interviews et des playlists, nous on vous ouvre une tribune mensuelle sur 90bpm ».

Bien sûr, il y a aussi eu le champagne, les chèques vacances, les tickets resto, les valises de pognon, les voitures de fonction et les mystérieuses cartes de visite « appelle de ma part et demande Oksana… ». Mais l’intégrité ne s’achète pas. …
La preuve une fois par mois à partir de maintenant.

90BPM MEETS WTF : LA VIDEO
http://www.90bpm.net/video/clip-fr/le-debarquement-what-the-funk-sur-90bpm.htm

———————————————————————————————————————–

CHRONIQUES

What The Funk débarque sur 90bpm

EASY STAR ALL STAR
Dub Side Of The Moon – Easy Star’s Lonely Hearts Dub Band – Radiodread

La cover. Le truc qui peut en 4 minutes vous ruiner une de vos chansons préférées. Déjà parce que passer derrière pour faire une version moins bien n’a que peu ou pas d’intérêt (infusez vous l’album de reprises « Black Music » de Seal et on en recause) et aussi parce que parfois le fautif peut se servir d’un titre immortel pour s’assurer un succès à finalement peu de frais (dans les années 90 un duo de jupettes avait repris Bohemian Rapsody de Queen). Évidemment, quand on se fout déjà de l’original c’est encore une autre histoire. Personne n’a à ce jour sorti les flingues quand les World’s Apart ont repris de Je te Donne … Alors quand une troupe de rasta prend le pari de faire des covers d’albums entiers, on se dit qu’à force de ganja trop puissante on peut parfois perdre dans les pédales et se jeter dans le mur avec allégresse.

À plus forte raison quand on jette un œil sur les albums en question : « Dark Side Of The Moon » des Pink Floyd, « Sergent Pepper » des Beatles, et « Ok Computer » de Radiohead. Autant dire 3 gros morceaux de l’histoire du « rock », classification qui ne veut rien dire tant on y met à peu près tout et n’importe quoi. 3 gros morceaux donc, tous quelque peu référentiels dans leur domaine, vendus en masse, qui ont influencé tonnes d’autres groupes, et qui ont tellement squatté les charts qu’on se demande  encore pourquoi personne n’a envoyé les CRS pour les déloger. Avec, pour couronner le tout un statut de chef d’œuvre mention intouchable sous peine de lynchage en règle par une frange de fans intraitables. Les reprendre dans leur intégralité sent la piste noire : il faut de la technique et de la maîtrise car c’est très casse-gueule.
Il en fallait visiblement plus pour impressionner ces Easy Stars All Stars qui ne se contentent pas de reprendre chacun des albums avec une ou deux touches de reggae ou de dub à droite ou à gauche. Non. Les albums sont déshabillés, les rythmiques foutues complètement à poil, les arrangements se retrouvent en maillot de corps et en slip, les voix gardent juste leurs chaussettes.
Tout est ensuite repensé, reconstruit, ré-ambiancé pour mettre en musique un autre album qui rhabille l’original des pieds à la tête façon rentrée des classes avec la présence d’invités prestigieux qui se bousculent au micro après avoir fait passer le platane de weed à son voisin : Horace Andy, Sugar Minott (RIP), Max Romeo, Steel Pulse …
Cymbales virevoltantes, guitares cot-cot, basses vrombissantes et riddims bien marqués sur le tour de la caisse, ça plus la palette d’effets dub – échos, reverb, et petits effets soniques, font de ce trio un tiercé gagnant avec ordre d’arrivée suivant : 1er : Dub Side Of The Moon, parce que la ligne directrice spacio-trippante de l’original est complètement remise dans une vibe dub qui recrée un autre album (le livret donne même la marche à suivre pour caler le disque sur le film du Magicien d’OZ. Cherchez vous-même le pourquoi du comment de cet aparté …). 2ème : Radiodread, parce que la mélancolie de Radiohead s’accorde à merveille avec les notes parfois tristes et plaintives du reggae. 3ème : Sergent Pepper, non pas parce qu’il est moins bon mais
parce que les 2 autres sont meilleurs. Et pour les amateurs sans doute un peu moins surprenant, les standards des Beatles ayant déjà fait les frais d’un passage dans les pipes à eaux de quelques rastas. Il doit même y avoir un compile Trojan ou Studio One consacrée au sujet …

Easy Star All Stars – Myspace => http://www.myspace.com/easystarallstars

PLAYLIST

What The Funk débarque sur 90bpm

Thomas Bangalter – Club Soda (Roule – 1995)
Le robot récemment décoré des Arts et Lettres avait samplé le « I Wanna Dance With You » de Starpoint dans son album solo « Trax On Da Rocks vol.2 ».

Sumy – Funkin In Your Mind Part 2 (Philips – 1979)
Du funk made in Hollande avec les bons ingrédients : bass envoutante, loop de guitare et synthé.

Escort – Starlight – Greg Wilson Version (Tirk – 2009)
Un des meilleurs morceaux ré-édité par le Dj – producteur anglais dans ses fameuses
compilations « Credit To The Edit ».

Bronx River Parkway – La Valla (Truth & Soul – 2008)

Du latin funk par excellence venu de Brooklyn. Les héritiers de la Fania qui se sont rencontrés lors d’une jam session dans les studios Desco.

The Budos Band
– Crimson Skies (III / Daptone – 2010)
Venin Afro-Soul de Staten Island. Lourd, puissant, agressif, groovy. Classique en puissance.

Dr John – Them (Tribal / 429 Records – 2010)
Straight from the Bayou, le retour du Doc avec une ordonnance de jazz voodoo à ressusciter les morts.

Pama International – Happenstance (Pama Outernational / Rockers Revolt – 2010)
Et si le meilleur album de reggae roots-ska-dub-rocksteady de ces dernières années venait d’Angleterre ?

Dj Marrrtin – Funky Bijou (Stereophonk – 2010)
La dernière tuerie du dj-producteur-graffer en 45 tours surfe toujours sur un subtil mélange de breakbeat et d’effluves venues d’Inde.

François de Roubaix
– Judo (Universal – 1970)
A part les pitreries de De Funès dans le film « L’homme Orchestre », les 1’23’’ de ce titre du « Brice de Nice » de la grande composition est une piste d’édit messieurs les beatmakers !

The Apples
– In The Air (Freestyle Records – 2010)
Titre de la fanfare funky israélienne dans la pure lignée James Brownienne (Fred Wesley en featuring) qui annonce la sortie prochaine de leur second album.

MIX

What The Funk débarque sur 90bpm

Download :

Tracklist :
Heatwave – Boogie Night (Wedit)
La Carnival – Blind Man (Cut Chemist Remix)
Isley Brothers – Take Inventory
Gil Scott-Heron – It’s Your World
Grant Green – Let The Music Take (Live At Inside Out)
The Last Poets – It’s A Trip
Sarah Webster Fabio – Sweet Song Part I
Lois Perez & The Peruvian Persuasions – Que Se Pasa (Edit)
Azuquita – Quajiro Bacan
The Meters – Can You Do Without
Cymande – The Message
The Sisters Love – Give Me Your Love
Gladys Knight & The Pips – Who Is She

WHAT THE FUNK CREW ? WHO THE FUCK ARE THEY ?!!

Soulist
On en sait peu sur lui, hormis ce fait étrange constaté par des anthropologues : dans des contrées reculées, les hommes se passent des flyers de ses soirées sur la tête pour s’assurer un cheveu dru et luisant. A eu un enfant avec Fulgeance.

Soulist – Myspace => http://www.myspace.com/djsoulist
Souleance – Myspace => http://www.myspace.com/souleance

Freeworker
Togolais d’origine Araméenne, plusieurs fois champion de Lucha Libre. Appelé aussi l’Enfant à la Voix d’Or, ses plus beaux mails d’excuses sont régulièrement lus dans des cafés hype Parisiens (liste contre une enveloppe timbrée).

What The Funk Paris – Myspace => http://www.myspace.com/whatthefunkparis
Future Basics Radio Show – Site => http://www.radiocampusparis.org/ ?cat=115

Muzul
Né à l’âge de 8 ans, a passé les meilleures années de sa vie dans des geôles de Djakarta où il rédigea son best-seller : « Quelles merdes ! », poignant recueil de chroniques musicales. Déverse fiel et amertume sur simple demande (tarifs dégressifs et prix de groupe).

Boris T
Recherché dans 24 états d’Amérique pour vol de couleurs, Boris quitte Jean Paul Goude en 1983 pour se consacrer à son œuvre magistrale « Liking The Motorhead Mustache Is Not A crime ». Aperçu pour la dernière fois dans une soirée disco dans les années 90 …

Share This