Il y a treize ans, Dan The Automator, Del The Funky Homosapiens et Kid Koala constituaient une dream team spatiale type Armaggedon du hip hop et accouchaient d’un album qui restera culte. Depuis, on a vieilli, eux aussi et le 8 décembre, toute l’équipe fait escale à Paris. L’occasion pour nous de vérifier que vivre dans le futur vous pare aux affres du temps et de se poser enfin cette vraie question : ferait-il bon vivre à Deltron 3030 ?

Oui, puisqu’il y a des homo-sapiens funky. On retrouve Del The Funky Homosapiens, devenu fossile du rap, chose rare dans un milieu où l’on ne fait pas de vieux os. Mais contrairement à Del au flow fringant et agile, en 3040, dix ans après le premier épisode, curieusement le monde semble rester figé : le rap est resté/redevenu old school et en bref, oui, le futur semble effectivement mieux avant. Aux côtés de Del l’homo-sapiens, deux dinosaures : Dan the Automator + Kid Koala. Et si un préjugé voudrait que ça sente le formol, que l’on se détrompe, ici on a affaire à un Jurassic Park, les bestioles peuvent sembler millénaires, elles restent toujours impressionnantes.

Non, sur place c’est le bordel. Deltron 3030 peignait une dystopie faîte de corruption, d’état policier radical, d’inégalités… Disons que pour occuper ses RTT, on a vu plus exotiques. Et dix ans plus tard ? C’est partiellement la même merde, sauf qu’ici on s’autorise un peu d’espoir en fin de compte. Moins enclin à créer un écho à la société contemporaine dans sa boule de cristal, Deltron s’éloigne de l’œuvre d’anticipation pour se diriger vers le hip-hop sci-fi.

Oui, il y a une légère anachronie, plus romantique que perturbante. C’est certain, signer cet Event II aujourd’hui, c’est un peu réaliser 2002 l’Odissey de L’Espace en 2013, ça nique l’espace temps, ça peut créer des failles spatio-temporelles et c’est pas hyper rassurant. Néanmoins, on voyage dans le temps à moindre frais, on rajeunit de treize berges, on retrouve des noms que l’on croyait égaré à tout jamais dans l’espace temps (Zach De La Rocha, pour ne citer que lui), on écoute du scratch de bout en bout et si le groupe se mime ou se répète, c’est que l’album constitue un deuxième chapitre absolu au premier épisode. Et lorsque l’on a été fan de Deltron premier du nom, le deuxième fait fatalement son petit effet.

RDV ce dimanche 8 décembre au Trianon pour le DELTRON 3030 & THE 3030 ORCHESTRA Full Live Band !

Share This