Difficile de choisir dans la discographie d’un chanteur culte, fort de plus de 40 LPs et de centaines de singles…Al Campbell est passé par tous les styles à travers toutes les époques, de l’early reggae, au dancehall en passsant par le lover ou le nu-roots. Zoom cette semaine dans notre Jamaican Recall sur un tune à maximiser en sound. Galong Selector. Boom.

Après avoir débuté à l’église comme un grosse majorité de singers jamaïcains, Al Campbell monte son vocal band, The Thrillers dans la deuxièmme moitié des sixties. Le groupe cut quelques 7" pour Coxonne, puis se sépare, Al cherche de l’inspiration sur l¨’île entre différentes formations et chanteurs (Freddie McGregor, mais aussi Ernest Wilson, Royal Rasses ou The Mighty Cloud Band, entre autres). C’est seulement avec l’apogée des seventuies et la sortie de tutelle toute puissante de Studio One des autres producteurs du coin qu’Al Campbell s’emancipe et sa musique en même temps. Le Singer cut pas mal de 7" avec les plus grands (Phil Pratt, Bunny Lee, Gibbo, le Upsetter Lee Perry, entre autres). Le chanteur passe les décennies en s’adaptant, son Late Night Blues deviendra un classiques des Blues UK des années 1980, et continue aujourd’hui à tourner régulièrement.

Voilà pour le topo bien biographique. Pour l’heure, et pour enflammer la semaine, on s’écoute la complainte de l’homme via ce cut digital – Galong Selecta – ressorti sur l’album Higher Heights en 2002, via Reggae Road. Un must.

Son : Jamaican Recall : Al Campbell – Galong Selecta

Share This