« L’ultime radio show interdit au bâtards », c’est comme cela qu’on pourrait appelé le Get Busy Show qui est aujourd’hui le prolongement du célèbre magazine, crée par Sear dans les années 90. Tout comme l’écrit, le ton est désinvolte, insolent, les vannes fusent, le quatrième degré est roi et les anecdotes croustillantes. Mais tout cela pour traiter l’univers de la culture hip hop autant que l’actualité sociétale. Une nouvelle équipe est désormais aux cotés de Sear pour recevoir des invités qui n’ont pas peur que leur égo tangue un peu. C’est avec honneur que nous aurons le plaisir de diffuser chaque show en avant-première.

Et pour cette première sur 90bpm (le 5ème épisode), on va parler de rap de cailleras et du quotidien d’un sex shop.

 

WEEDY (EXPRESSION DIREKT)

Considéré dans les 90s comme le premier groupe de rap français en mode « caillera », Expression Direkt a été récemment réactivé dans le cadre de la tournée de L’âge d’or du rap, au même titre que beaucoup d’artistes pour certains tombés aux oubliettes. Ce n’est pas vraiment le cas pour Express D qui est une formation pionnière du rap hexagonale. C’est Weedy qui vient nous raconter tout cela et on en profitera pour rappeler aux gens l’importance de la formation dans l’histoire du hip hop de notre pays.

MARIE DAMPOIGNE

Pendant un temps, Marie travailla dans un sex-shop alors qu’elle n’était pas destinée à ça. Peu importe, de cette expérience, elle en a retenu des petites histoires et des anecdotes à la fois drôles, surprenantes et quelques fois bizarres. Tout a été consigné et narré avec une certaine bienveillance dans son livre « Et ça, ça se met où ? » sorti en début d’année chez aux éditions de l’Opportun.

Le livre est toujours disponible sur le site de l’Opportun.

 

MISE A JOUR DU 07/07 :

En bonus, voici la version vidéo de l’émission.

 

 

GET BUSY SHOW : EXPRESSION DIREKT X MARIE DAMPOIGNE

 
 

Share This