LA PREMIÈRE MOUTURE DE BATAKARI, LABEL POUR L’EXCELLENCE AFRICAINE.

 

 

Belgique, Congo, République Centre Africaine, Angleterre et Nigeria, voilà la large zone que couvrent le duo composé de Badi et du DJ et producteur Boddhi Stava, tous deux associés à Peter Adarkwah. Les deux premiers sortiront cette année l’album collaboratif « Trouble Fete » sur le label du troisième, BBE, plus précisément sur Batakari, un sous – label fondé par Badi et Adarkwah et dont Satva est l’A&R. Et on pourrait rajouter les États-Unis et le Ghana si on y rajoute Virgil Abloh, principal sujet de l’extrait qu’on découvre aujourd’hui.

Si le personnage Marvel de Black Panther et son pays imaginaire du Wakanda ont constitué une grande fierté pour la communauté noire américaine, des gens comme Virgil Abloh sont des exemples réels de réussite pour les africains et leurs diasporas en Europe. Sa réussite dans les affaires et la création est donc le symbole repris par Badi et Boddhi Sativa. Un symbole qui représente le présent et surtout le futur de leur continent.

Le clip a été tourné l’été dernier lors de la dernière édition de « La Sunday », le festival dominical qui monte en Abidjan. Les artistes avaient investi le Bushman Café, un lieu incontournable de la ville la plus urbanisée de Côte d’Ivoire.

 

Le single « Virgil Abloh » est disponible sur les plateformes de streaming habituelles.