Les cinq fantastiques. 

Depuis le « Discordance EP » en 2011, beaucoup d’entre nous prédisent à ces cinq individus les trompettes de la renommée. Depuis cette époque séminale où ils participèrent à définir le visage de leur premier label, les DSCRD ont notamment joué un peu partout dans le monde et ont même atterri chez l’excellent Stroboscopic Artefacts (fondé par l’excellent Lucy). 
Les revoilà avec un back to basics, un son hyper fidèle à DEMENT3D, à l’angoisse larvée et au jeu permanent avec l’espace. En transgression permanente vis à vis du reste de la techno, DSCRD figure toujours parmi ce que le genre compte de plus intelligent.

Confirmation avec ce snippet qui défile hélas comme un coup de feu. 

 

A1- Watch and Punish | 6:28

A2- Seconde Zone | 4:58

B1- L’Etale | 6:52

B2- Austeria | 6:24