A$AP Rocky pouvait chanter Fashion Killa, Le1f, c’est encore le rayon du dessus. 

C’est vrai que les photos de Nick Widmer réalisées à Paris (sur le pont Alexandre III), obscurcissent un tantinet l’objet, la rétine est imprimée de l’image d’un poseur en goguette et l’EP passe relativement à côté de nos attentions. Pourtant il avait teasé le bout de gras l’ami Le1f, annonçant un gros label et nous laissant deviner lequel pour finalement dévoiler Terrible/XL. Bref, Le1f a désormais un domicile pour sortir ce qui semble toujours être l’objet rap le plus marginal du moment et curieusement il choisit cet EP pour ressortir l’énorme Wut, peut-être pour faire un carton plein avec ce petit format qui contient cinq strikes. Le1f entame ce qu’il annonce depuis quelques EPs, se démarquer/détacher du gaynsta et du rap mainstream creusant sa propre allée entre les deux et c’est plutôt une grande réussite.

C’est évidemment Pitchfork qui a la primauté de l’affaire, ça s’écoute sur Advance.