Schoolboy ne boxera définitivement pas dans la catégorie de Lamar mais reste un poids lourd.

A sept jours de la sortie d’Oxymoron, celui-ci est de moins en moins objet de questionnement puisque après Collard Greens, Man of the Year, Yay Yay et Break The Bank, c’est Blind Threats que Q dévoile. Ça laisse de moins en moins de place pour la surprise et ça annonce un album, non pas composé comme de manière très narrative comme celui de Lamar, mais plutôt comme une accumulation de tracks tranchants à l’instar de ce très tranquille Blind Threats, particulièrement situé dans le NYC de la grande époque, d’où la logique présence de Raekwon. Lorsque Schoolboy ne surprend plus, il déçoit, voyons si cela s’étend sur l’album lors de sa sortie le 25 février prochain.