« Thug Till It’s Over » : Freddie Gibbs compose une ode à son côté voyou

Madlib dit de lui qu’il est le nouveau Tupac, Gibbs joue la carte à fond. 

Recevoir un tel compliment de la part de Madlib, ça n’est pas rien. Otis Jackson qui a travaillé avec à peu près tout le monde et même avec des canailles comme Guilty Simpson sait de quoi il parle. Et justement, en attendant leur collab Pinata, à paraître le 4 février, Gibbs continue à assurer sa place du plus thug parmi les thugs en rappant qu’il sera thug jusqu’au dernier souffle. Tout ça est très thug (on essaye de battre un record), d’autant plus que Gibbs essaye d’affirmer toute la noblesse de sa filiation en affichant deux icônes sur la pochette du single. Au rayon étonnement, on trouvera les espagnols de Cookin Soul à  la prod. qui – outre leur passé dans le mash-up improbable – installe Gibbs dans une atmosphère très 90’s à l’ouest.