« Drilluminati 2 » : King Louie, le veteran de la drill, épate toujours

Comment prouver en une mixtape que King Louie mérite sa couronne. 

 

La drill n’est pas un genre millénaire et ses pionniers sont sommes toutes plutôt jeunots. D’autant plus que le genre vient de Chicago, un endroit du monde où l’on peut perdre la vie dès que l’on est en âge de tenir une arme à feu. Donc King louie, notre jeune vétéran – après s’être égaré en miaulement sur Jeep Music – revient à la drill pure et dure sur Drilluminati 2, le sequel d’une des mixtapes considérées comme un sommet du genre. Louie est toujours brutal et ne s’étouffe pas en concession mais là où il se différencie de collègues tels que Chief Keef, c’est que Louie a un flow à toute épreuve, belliqueux et agile ainsi qu’une plume des plus acerbes. En gros, ça vous passe dessus comme un drive-by en bulldozer et puis ça permet de retrouver sous de bonnes auspices la fine fleur locale type Lil Herb ou des producteurs comme Paris Bueller.

 

Voila qui tombe à pic pour vos fêtes en famille de la Noël.