« Drone Logic » : le premier album de Daniel Avery est une petite merveille

On raconte beaucoup de choses sur Daniel Avery. Qu’il serait de la famille de Tex déjà (ça nous démangeait, vous trouverez la force de nous excuser), ensuite qu’il restitue toute la densité de la techno anglaise de la lignée des Chemical Brothers (ça s’avère vrai) et puis qu’il y a une hystérie dans son groove tordu rappelant Erol Alkan. Rien d’étonnant à ce qu’il ait signé chez Phantasy qui, avec Avery, aligne une nouvelle fois un album de techno plein de tripes.

C’est évidemment Pitchfork qui est sur le coup et c’est par ici

Drone Logic sort le 7 octobre chez Phantasy Sound