Après son EP Mini Club, sorti il y a un mois à peine, l´infatigable caennais Fulgeance, est de retour avec un nouveau projet, Step Tru. Douze titres, dont deux instrumentales et un remix de Kelpe, sur le label slovène rx:tx. Une étape de plus, dans la carrière du producteur.

Low club. C’est ainsi que l’on pourrait surnommer ce nouvel album de Fulgeance. Ce genre, qu’il à inventé , est un << mélange des sons imbibés de synthétiseurs des années 80 avec des mélodies expérimentales, tirée de la scène battue de la Californie du sud >>, selon le site internet XLR8R.

 


Raw, Deep Black et Disco Hard, sont les exemples typiques de ce style low club. Des synthés dynamiques associés à un bounce gras et sauvages, certains pourraient appeler ça du Wonky (et ils n´auraient pas tort) mais Fulgeance a tellement immiscé de sa personne que le genre mérite sa dénomination propre. La douceur de Disco Hard à la nostalgie Nintendo de Raw, aux anxiogènes Wet et Square, Fulgeance fait bouillir les basses, scintiller les synthés et break le beat comme si sa vie en dépendait.

 

Ce n’est pas un hasard si Step Thru, est le titre de l’album. Il << parcourt >> une certaine tendance du hip hop du low club au dancefloor. << Cette piste nuance des beats futuristes et rétro >>, nous précise XLR8R. Voilà la force de ce << parcours >> : allier un savoir-faire, des codes stricts d´un genre (le wonky) à une vision, un fantasme de l´après dans le hip hop.

 


Fulgeance fait inévitablement penser à Rustie ou à Mohawke lors de leur début chez Lucky Me, lorsque la MPC type Detroit rencontrait ce curieux threesome entre la G-Funk, le crunk et le dubstep. L´héritage de Dilla n´est pas dilapidé (jeu de mot involontaire) n´importe comment avec Fulgeance. À l´heure où sa relève (le super Superpoze) commence déjà à taper aux portes de la gloire, Fulgeance reste en première classe via ce Step Thru, un trip à la mode de Caen.

Laura Corte