Le Georgie, berceau de la soul, a enfanté il y a peu de Gemco Records, nouveau label d’Atlanta qui réunit en son sein Charles Walker et ses Dynamites mais surtout Ruby Velle entourée de ses Soulphonics. Après quelques titres éparpillé à travers les internets, elle débarque avec un premier album au titre tout trouvé : It’s About Time.

On connaissait la clique de Brooklyn (Daptone), celle de la côte ouest (Killion Sound), il faudra désormais compter sur celle d’Atlanta. Gemco Records revendique ouvertement ses influences sudistes et Ruby Velle n’échappe pas à la règle. On baigne dans la soul la plupart de l’album et quand le rythme s’accélère le groupe fait quelques incartades funk (Medicine Spoon) ou vers le rythm’n’ blues (Soul Of The Earth). Ce premier opus s’ouvre sur le très bon My Dear que le groupe avait servie en préambule de la sortie de l’album afin d’annoncer la couleur. Si cette première salve annonçait une soul brute (My Dear et It’s About Time) qui s’embarrasse peu des apparences on a parfois affaire à des arrangements plus léchés comme sur The Agenda. Les Soulphonics finissent de parachever la bonne qualité du disque et remplissent parfaitement leur rôle d’écrin pour la voix de Ruby Velle.

Julien Renou