Avec son Rock Reggae Roots inspiré des années 1970 et pur comme seule une base acoustique peut le fonder, Sebastian Sturm et sa nouvelle formation, Exile Airline, diffusent un cool aussi simplement revigorant qu’une fraîche brise matinale lorsque, non encore totalement éveillé lors de nos premières errances hors du confort chaleureux de notre logis, notre perception se teinte encore d’une pointe onirique.

Amateurs de la première heure sur album (This Change is Nice RootDown Music, 2006) ou en live (Summerjam 2007, Reggae Sun Ska 2007, The Garorock Festival à Marmande, Solidays 2009), critiques de la seconde heure (One Moment in Peace Music Action, 2008) ou bien simplement non-initiés à la musique de Sebastian Sturm, le troisième opus de cet ancien punk allemand d’origine indonésienne, Get up & Get going, est l’occasion de remettre les compteurs à zéro : le Jin-Jin Band, après 7 ans de service, a laissé place à Exile Airline* et, du même coup, à une vision renouvelée, plus intimiste, du Roots tendance « old school » que cet auteur compositeur anime… Tout en nuances car, sous cette même couleur, se métissent ballades acoustiques (« Get going », « Faith »), échos folk (« Life was a bubble »), pointes d’indie rock (« Responsability », rappelant en son refrain les Sinsemilia des débuts), skanks (« Children, don't go blind »), reverb dub bien senti pour des titre plus classiques (« Burn the money ») et bridges de bon aloi pour casser les riddims et en relancer la force… La voix tendant vers l’aigu et légèrement granuleuse, à la Patrice (compatriote à qui il est difficile de ne pas penser à l‘écoute), interprète avec conviction aussi bien la mélancolie (« Never been as sad »), la pugnacité (« Don't look back », « It’s not just ») ou les envolées d’espoir (« Movin’ away ») communiquées. Sans être révolutionnaire, le projet est, en deux mots, simple & efficace ! L’ultime titre, « Tear down the walls », accueillant le talentueux Kiddus I parachèvera ce constat avec force et incitera sans conteste à un « repeat » pour toutes ces bonnes vibrations.

Tracklist:

[01] Get going (4:15)
[02] Responsibility (4:17)
[03] Don’t look back (3:56)
[04] Children, don’t go blind (3:35)
[05] Never been as sad (5:02)
[06] Burn the money (3:31)
[07] It’s not just (4:44)
[08] Movin’ away (3:09)
[09] Faith (4:28)
[10] Life was a bubble (3:51)
[11] Upside town (3:44)
[12] Tear down the walls feat. Kiddus I (3:46)

Sebastian Sturm – Site

* Exile Airline :

Danger Dan – Clavier / Chœurs
Moses C. – Riddim Guitare / Chœurs / Percussions
Helmuth Fass – Basse
Philip Breidenbach – Guitare / Production
Samuel Reissen – Batterie