Un titre particulièrement réussi peut parfois faire de l’ombre à toute une discographie. C’est arrivé aux plus grands, de Dr Alban à Patrick Hernandez, de Moos (mais si, Au nom de La Rose) à Larusso. C’est aussi arrivé à Red Snapper qui en 1998 sortait le lacrymalement magnifique Image Of You tiré de son album Making Bones. On se rappelle plus de ce titre là alors qu’ils ont tout de même six albums dans leur cartable. Ce septième – Key donc- aura mis un paquet de temps avant de voir le chemin d’une platine, le groupe s’étant mis quelques années sur pause pour ne pas sombrer dans la facilité.

Mais Red Snapper est une éponge qui pendant sa mise en sommeil volontaire a continué à absorber les divers éléments urbains ou pas qui l’entouraient : Hip-Hop, trip-hop, jungle, reggae, techno, rock – anglais bien sur !- vibrations d’Orient. Tout s’est par la suite retrouvé à passer dans leurs instruments et leurs machines, à rester purement organique ou à se faire triturer. Transporté à travers des filtres divers et variés et ajusté d’effets, le rendu se consomme sous forme d’électro-dub bien trippant mais souvent transpercé d’une pointe de mélancolie et hanté d’une certaine noirceur. En revanche, dès que le beat se durci un peu au son du saxo ou enfile un arrangement psychédélique, on passe instantanément à la vitesse au dessus.

Attention toutefois à l’écoute de certains titres en période moral au plus bas.

 

Real Muzul