Label:Discograph                                                                                         
Sortie:02.11.2010
 

Après un album éponyme (©PIAS, 2007) à côté duquel je suis passé, le désormais quintet rouennais (avec la venue d’un second guitariste) Radiosofa s’est retrouvé sans maison de disque ni éditeur ni aucune garantie de sortie prochaine… bien que Le Souffle Court paraisse finalement, avec un titre symbolisant justement la mise à l’épreuve de l’endurance nécessaire au combat quotidien, ce d’autant plus dans une situation d’urgence généralisée (ou dromocratie). Du coup, l’atmosphère se fait dense. Le songwriting du chanteur Thomas Cramoisan est rageur (sur le tapageur « Les Masques »), romantique (dont le déchirant « Voyageurs Immobiles » en duo avec Arman Méliès, et « Comme une ombre » avec ses riffs percutants) ou mélancolique (soutenu, ici, par la guitare acoustique de « La Traversée » évoquant Dominique A ou, là, par le spleen dans « Les Pylônes ») ; ils jouent aussi bien la noirceur de la pop “mancunienne” (« Comme un rêve » qui joue le contraste avec des textes plus violents,leur single « 10.000 Brasses » et ses croches en continu pour un crescendo émotionnel) que l’énergie post-punk (l’hypnotique « Les Portes »invitant Da Silva, un ami fidèle du groupe) ou simplement nerveuse (avec les guitares twanguées de « Hiroshima » sans conteste le titre le plus proche de Noir Désir ou avec la tension sous-jacente de « Le Souffle Court », malgré sa retenue). Le tout, sous la houlette du producteur Antoine Gaillet (M83, BB Brunes, Zombie Zombie ou Julien Doré) qui a trouvé le juste équilibre entre captation de voix claire et refus de la mettre en avant, fait de ce deuxième album une pièce riche mélodiquement et émotionnellement. Rock crossover (terme emprunté à mon confrère de Crossroads), Radiosofa se permet également une jolie reprise noisy folk du « Fuzzy » de Grant Lee Buffalo à l’instrumentation fluide et aux arrangements subtils dans une électrification allant crescendo. Même non adepte du rock français, je suis enthousiaste, c’est vous dire!

 
Chroniqué par Arnaud Sorel pour 90bpm.com
 

Tracklist:
[01] Les Masques (3:22)

[02] Comme un Rêve (3:27)
[03] Hiroshima (3:14)
[04] La Traversée (2:52)
[05] Les Portes (4:33)
[06] Le Souffle Court (3:18)
[07] 10 000 Brasses (3:22)
[08] Comme une Ombre (3:57)
[09]Fuzzy (3:22)
[10] Les Pylônes (5:32)
[11] Voyageurs Immobiles (3:07)
 
Site du groupe