Depuis maintenant 15 ans, Autechre alias Rob Brown et Sean Booth, fait partie des formations majeures de la scène électronique. Chaque nouvel album est attendu comme le Saint Graal, tant leur identité est forte et unique. Oversteps, leur dernier effort, une fois encore détonne de par le chemin emprunté, délaissant les rythmiques concassées ( à quelques exceptions près) pour s'immiscer sur les chemins d'une musique plus organique que jamais, bâtie comme de grandes plages atmosphériques et évanescentes. Une oeuvre aux confluents de l'onirisme saturé qui fait appel aux émotions de machines devenues chair, de synthétiseurs habités par une horde de fantômes neurasthéniques délivrant des mélodies aériennes complexes, touchées par une grâce quasi enfantine. Car dans ces constructions, de prime abord absconses, il y a une naïveté touchante emprunte de liberté intuitive et d'intellectualisme animal, de beauté minérale et d'éblouissement mental. Avec Oversteps, Autechre continue de fasciner autant, écrivant à travers chaque disque, sa propre histoire. Vital.