Krautrock (rock choucroute) est le qualificatif qu'affubla un journaliste anglais au rock allemand émergeant à la fin des années soixante, jaloux de leur créativité et de leur liberté d'expression. Il faut bien avouer que plus de quarante après, ce courant qui a influencé un bon paquet d'artistes jusqu'à aujourd'hui, reste d'une modernité déconcertante.
Poussée par un besoin de révolte vis à vis de la défaite de le seconde guerre mondiale, toute une jeunesse est habitée par l'envie de donner un visage nouveau à la musique, aidée par les drogues et un vent d'insoumission contre leur histoire, créer une identité propre, débarrassée du passé nazi qui leur colle à la peau.
C'est ainsi que l'on voit émerger toute une scène avec des artistes comme Can en passant par Faust, Cluster, Popol Vulh, Neu!, Tangerine Dream, etc…. où l'électronique et l'organique se marient au psychédélisme pour une évasion libertaire vers les contrées du Free, où tout semble permis, déstructurant les conventions du rock établis jusque là par les anglo-saxons.
L'excellent label Soul Jazz nous replonge pour notre grand bonheur dans ce mouvement qui continue de hanter une partie des artistes d'aujourd'hui, en incluant les artistes majeurs de cette époque ( à l'exception de Kraftwerk, pour une question de droits) et d'autres moins connus.
A découvrir de toute urgence.
Roland Torres
 
Site :