Avec son esprit bootleg, ce court (32 minutes) hommage à la radio des passionnés se compose essentiellement de guitares rocks, de cuivres pop et de rythmiques funky. Rock N’Soul Radio est énergique à souhait, incendiaire comme le rock et aussi harmonieux que la soul… Il y a de quoi danser entre les flammes du dancefloor… puis redécouvrir les originaux selon sa forme, le lendemain.

ZzebraA, ce n’est pas seulement Zebra, Dj producteur d’émissions de radio appréciées comme Zebramix (sur Ouï FM), c’est un trio. Et le Z et le A l’assistent avec force dans la distribution des rôles. Outre les assemblages rythmiques, Zebra, ex-bassiste de Billy the Kick, reprend en main l’instrument ainsi que les guitares et claviers. Pour rejouer, arranger, enregistrer et produire entièrement les neuf versions Rock’N’Soul de chansons chères à son cœur, il s’est adjoint la compagnie cuivrée de Monty (Stéphane Montigny, le tromboniste de Dionysos) et David D. Le tout est entrecoupé de gimmicks radiophoniques en hommage [quelques artistes et surtout des animateurs apparaissant en clin d’œil – Mathias Malzieu, Oxmo Puccino, Francis Zegut (RTL2), Laurent Lavige (France Inter), Loik Dury (ex-Radio Nova), Laura Leishman et Gerald Roux (Le Mouv') et Marco (ex-Oüi Fm)…]

Puisant dans une discographie aux horizons élargis (Coldcut, Isley Brothers, Hoggboy, Soundgarden, Prince, Depeche Mode), le jeu consiste à reconnaître les courts passages en présence (artiste et titre à la clé). L’ensemble devient ludique et n’est pas à l’abri de nous surprendre par des versions un cran encore au-dessus des autres. Le plus soul des titres « The Old Heart of Mine » (Isley Brothers) sonne Holland–Dozier–Holland, la reprise de « Black Hole Sun » (Soundgarden) garde son identité en s’agrémentant d’un funk-rock revigorant et à la limite du new-orleans en toute fin de piste, « Enjoy the Silence » (Depeche Mode) retrouve son intérêt par l’acoustique trip-hop émouvante produite. Par comparaison, « Let’s All Chant » n’aura à mon oreille pas le même destin. Mais cela est du à l’usure du titre simplement car les comparaisons avec les originaux ne sont pas intimidantes (Prince pour « Come On » ou Hoggboy pour « Left and Right »). Leur groove fusion est bel est bien un joli exercice, peut-être trop court pour rester longtemps dans les mémoires mais indéniablement bien exécuté et dansant (voire radiophonique). Finissons pour exemple sur le « Don’t let go » (Yo ! Majesty) ultra-rythmé, trop dance pour ma platine au quotidien mais parfait pour une soirée.

Tracklisting :

[01] Allez Debout
[02] This Old Heart Of Mine
[03] Black Hole Sun
[04] Come On
[05] Enjoy The Silence
[06] Left And Right
[07] Au Bikini
[08] Don't Let Go
[09] Let's All Chant