Bien que moins concerné par le hip hop depuis des lustres, en dehors d'artistes comme Thavius Beck ou B. Sharpa (dont la chronique devrait arriver prochainement), certaines galettes continuent malgré tout à accrocher mon oreille pour des motifs pas toujours très objectifs. En ce qui concerne le cas de Dynas, il faut bien avouer que la sublime pochette vous donne envie d'en savoir un peu plus, même si on sait tous, que l'habit ne fait pas le moine. Et fait est de constater, que les productions de cet artiste new yorkais installé en Floride, de déçoivent pas, offrant une succession de titres à la facture plutôt classique, lorgnant du coté de a Tribe Called Quest, imprégnés de soul et de groove. Son flow coulant glisse sur les rythmes avec aisance, le tout appuyé par une production élégante, qui bien que ne faisant pas preuve d'un très grande originalité, a le mérite de caresser amoureusement nos tympans. C'est sweet, urbain, emprunt de clins d'oeils malins et suffisament éclectique pour ne jamais nous ennuyer. The Apartment fait du bien par là où il passe, et c'est déjà énorme. Très fortement conseillé.

www.myspace.com/dynas