A l'écoute de Sha La Love composé par Martin McFaul, rien ne laisserait supposer que cet album débarque de Suède. Que ce soit de par le nom de son auteur aussi bien que par la couleur musicale qui y est développée tout le long de ces 10 tracks. On penserait plutôt à une pop acidulée aux arrangements évanescents ou à des chansons puisant dans le rock d'un Carl Perkins. On se prend à rêver que l'on est au volant d'une grosse américaine faisant défiler les paysages d'une Amérique profonde aux couleurs en CinémaScope. L'esprit de Simon & Garfunkel plane aussi sur cet opus à l'image de Robogirl. Les choeurs féminins se font lointains faisant penser à des anges de passage croisant le destin d'un chanteur en marche vers un horizon baigné par une douce lumière tamisée. On peut y croiser l'esprit d'artistes comme Donovan, Neil Young voir Marc Bolan lorsque Martin McFaul décide d'insuffler dans sa musique une touche de psychédélisme virevoltant aux sifflements enfantins, Ready To Rock. Martin McFaul nous invite à voyager avec lui sur les terres d'une Amérique Sixties habitée de chaleur amoureuse.

www.myspace.com/martinmcfaul