Imaginez Prince qui déciderait de jammer avec Tim Exile, Squarepusher, Jamie Lidell, Aphex Twin et Venetian Snares sur fond de rythmiques hip hop à la J Dilla, le tout pour un album proche de l'esprit d'un Flying Lotus, avec qui beaucoup le comparent, mais aux racines finalement assez indéfinissables. Oui bon d'accord, c'est la hype en ce moment autour de ce jeune artiste, agé de seulement 22 ans, il est toujours bon de le rappeler (j'en vois déjà certains qui vont ranger leurs laptops au fond du placard !), mais, et ce n'est que mon modeste avis, l'ensemble reste tout de même assez confus et la production sonnant désespérement trop eighties me laisse complètement de marbre. Oui c'est cutté dans tous les sens et les gens se pament devant ça, mais les machines permettent de faire des choses que le commun des mortels n'imaginent même pas. Alors oui c'est un album sympa qui sort sur le label Warp (qui fête cette année ses 20 ans) composé par un jeune écossais débordant d'imagination mais encore trop imprégné du travail de ses ainés pour laisser une quelconque trace mémorable entre les oreilles. Aucun morceau ne décolle vraiment, et wahou !, ce son cheap fait maison, est parfois aux limites du supportable. Disque conseillé aux inconditionnels de hype mais oublié par l'histoire de la musique. Un opus qui n'apporte rien, et ce n'est pas mon genre de taper sur le clavier pour descendre un album, mais il est bon de remettre parfois les choses à leur place. On attend donc de voir ce que donnera le deuxième album, avant de se prononcer définitivement sur le soi disant génie de ce garçon. Un des opus les plus surestimés du moment, tout simplement. Dispensable.

www.myspace.com/hudsonmo