Deux pianos et une batterie, voilà le projet fou monté par les pianistes Francesco Tristano Schlimé ( dont on avait parlé suite à son adaptation de Carl Craig versus orchestre philarmonique), Rami Khalifé et le batteur Aymeric Westrich pour un premier opus oscillant les terres de l'improvisation jazz, classique et de l'electronique. Ses trois garçons ont une idée bien en tête, nous emmener sur les terres de la Musique tout court, sans préjugé ni en cherchant à coller à une quelconque mode. On est présence d'un Objet Sonore Non Identifié qui demande un minimum d'attention et d'écoute, les mélodies déployées ne s'apprivoisant pas forcémnt dès la première écoute et réussissant même à entrainer leur musique sur l'expérimental dancefloor avec des tracks comme le prodigieux Sonar, Good Generation ou le très electro Aufgang. S'inscrivant dans la droite lignée d'artiste comme Laurent de Wilde et son oeuvre PC Pieces ou de certaines oeuvres de Steve Reich, voir de Satie ou Shubert verus contemporains pour les moments d'accalmie poétique, Aufgang devrait séduire les mélomanes entous genres ainsi que les adeptes de nouvelles musiques. Aérien et nerveux, calme et tempétueux, cet album brille de par sa diversité et son parti pris résolument avant-gardiste. Un disque qui se savoure au fur et à mesure que l'on repasse sur sa platine. Très vivement recommandé.

Roland Torres 

Site : www.myspace.com/aufgangsonar