C'est d'Islande que nous arrive une des bonnes surprises pop de l'année avec le nouvel opus de Benni Hemm Hemm, emmené de main de maître par Benedikt H.

Hermannsson. Faisant suite à Beginning End, qui s'était vu récompenser lors des Icelandic Music Awards par les trophées de la meilleure découverte et album de l'année, Murta St. Calunga nous entraine sur les terres radieuses d'une musique joyeuse et ensoleillée, sur lesquels dansent des cuivres aux envolées lumineuses, agrémentés de cordes à la légèreté fiévreuse. A ranger entre Belle & Sebastian et Sufjan Stevens, Benni Hemm Hemm évoque surtout le groupe culte du début des années 90 Band Of Holy Joy, avec son mélange de fanfare ovniesque et de pop aux arrangements sophistiqués. Entre balades apaisantes et titres aux balancements mouvants, Benni Hemm Hemm comble nos désirs d'ambiances chaleureuse habitées par une certaine forme de mélancolie nordique. On visite tout le long de Murta St. Calunga des paysages aux collines féériques sur lesquelles des arbres verdoyants aux fruits carillons laissent échapper une musique aux confluences de la poésie en suspension, à l'image de la sublissime reprise de Peter, Paul & Mary, Early Morning Rain. Vital.

www.myspace.com/bennihemmhemm
www.bennihemmhemm.com