Artistes complets, entremêlant les disciplines, photographie, mode, vidéo, danse… le duo américain Fisherspooner emmené par Warren Fisher et Casey Spooner, continue de développer son univers aux limites du concept dance. Car derrière ce qui ne pourrait être qu'un disque d'electro pop de plus, se cache un véritable monde parallèle, qui voit les tendances et les courants exploités jusque dans leurs derniers retranchements avec ce qu'il faut d'humour noir et de dérision pour dénoncer sous couvert d'Entertenmaint les limites de notre société de consommation. Se produisant aussi bien dans les galeries d'art que dans les clubs, Fisherspooner nous invite à la réflexion autant qu'à la danse, avec un cynisme salvateur. S'il fallait les comparer, on penserait à un mélange de Pet Shop Boys des débuts avec l'attitude d'un David Bowie période Ziggy Stardust, où l'artwork et la mise en scène fusionnent pour donner naissance à un disque aux tracks imprables, chacun semblant tailler pour devenir un single. Avec ce troisième album, Fisherspooner démontre une fois de plus, que l'on peut allier avec intelligence, dancefloor et prise de conscience, sans sombrer dans le concptuel chiant. Un disuqe à l'élégance intellectuel qui laisse présager des live aux frontières de la Quatrième Dimension. Très fortement recommandé.

Roland Torres 

Vidéo : Extrait Live

Morceau en écoute "We Are Electric"