C’est avec une certaine impatience que l’on attendait le deuxième album de Gabriel Saul aka Abraxxxas, MC ovni hexagonale dont la voix caverneuse aime se frotter aux productions électroniques de tous horizons.Elektron(s) répond donc à nos attentes pour ce qui est de l’éclectisme, soit une quinzaine de producteurs triés sur le volet (Daryl Corn Flexx, Cony Ox, Caterva, Moabi, Zol, Loan, Stax, Nikkfurie, Tetaar…), pour des tracks oscillant entre electro hip hop sombre en passant par le dubstep, la drum’n’bass, voir même certaines intonations hardcore avec le titre Drive-By. Si l’ensemble sonne résolument dans l’air du temps, avec ses basses profondes et ses rythmiques pulsantes, on peut reprocher à l’ensemble, pour faire la fine bouche, une certaine monotonie quand au mid-tempo prédominant, là où on aurait aimé un peu plus de prise de risques et de dérapages incontrôlés, à l’image des morceaux comme Rien K’Ca, Queschua ou Danger.

Quand au flow d’Abraxxxas, il reste toujours aussi unique et envoûtant, nous embarquant dans ses histoires à l’urbanité futuristik suintante. A découvrir.

www.myspace.com/abraxashhdc