Le projet The Mighty Underdogs est simplement un superamas hip-hopesque où gravitent diverses galaxies d’activistes plus rayonnantes les unes que les autres et représentées ici par les brillants MCs Gift of Gab et Lateef the Truth Speaker et producteur Headnodic. De leurs expérimentations ressort une alchimie où le savoir-faire de chacun s’exprime pleinement, quitte à se disperser dans leur monde interstellaire.

Pour ceux dont le pedigree des Mighty Underdogs resterait encore quelque peu nébuleux : Gift of Gab et Lateef the Truth Speaker font partie de la galaxie Quannum Projects (Ninja Tune) en tant que membres de Blackalicious, Latyrx ou Maroons. A vrai dire, seul Chief Xcel manque à l’appel puisque DJ Shadow et Lyrics Born sont venus prêter main forte. Quant à Headnodic, peut-être le moins identifié, il ne revendique pas moins que la basse des Crown City Rockers, qui viennent eux aussi soutenir le projet en la personne de Raashan Ahmad. Puis, il reste une dernière galaxie, nommée Definitive Jux, qui se fait discrète, déjà en tant que label, mais aussi par la présence de Mr. Lif… En une phrase résumant, il y a du beau monde, et, c’est assez rare pour le faire remarquer, la place de chacun est intelligemment intégrée, dans le total respect de leur personnalité. Ceci d’ailleurs contribue peut-être à l’impression mitigée laissée à la fin de l’écoute du projet, pourtant de très bonne facture. Malgré les flows toujours aussi techniques et mouvants de Gift of Gab, l’expertise rimologique de Lateef, et le beatmaking savant de Headnodic, le manque d’homogénéité qui semble recherché ne fait pas ressortir de titres forts puisque chacun y va de son ambiance et de son instrument phare. Ainsi, on passe de textes drolatiques (« Monster ») et d’une imagerie digne de comics violents (« Gunfight », « Ill Vacation ») à des thèmes plus graves ou plus sensés (« Escape », « So Sad », « Folks »), d’une instrumentation boom bap à des ambiances reggae, tropicale, soul, jazz, funky, rock… Certains en auront le mal de l’air tandis que les autres apprécieront de planer d’un lieu à l’autre dans une succession qui confine à l’irrationalité mais, quoi qu’il en soit, Droppin’ Science Fiction vous donnera le tournis, à l’image de ses nombreux guests eux-mêmes symboles de ces voyages coast to coast. Outre les artistes déjà cités, les californiens (de San Francisco et Oakland notamment), comme Casual des Hieroglyphics, Zion I, Tash de Tha (Alkoho)Liks, Chali 2na des fameux Jurassic 5, s’intercalent entre les interventions d’artistes issus de la East Coast, comme Akrobatik, de Boston, ou le légendaire MF Doom (New-York) et celles plus surprenantes de Julian & Damien « JR Gong » Marley ou le frontleader de notre Hocus Pocus national, 20Syl.

Arnaud Sorel pour 90bpm

Tracklisting en écoute streaming sur le site du label Okay Player

Tracklisting:

[01] Monster
[02] Hands In The Air
[03] So Sad (ft. Julian & Damian Marley)
[04] Gun Fight (ft. MF Doom)
[05] Ill Vacation (ft. Lyrics Born)
[06] Science Fiction [Explicit]
[07] Laughing At You (ft. Casual)
[08] Escape (ft. Mr. Lif and Akrobatik)
[09] Doglude
[10] Folks (ft. 20Syl)
[11] UFC Remix (cuts by DJ Shadow)
[12] Want You Back [Explicit]
[13] Aye
[14] Love – Life Soundtrack (ft. LadyBug Mecca)
[15] WarWalk (ft. Chali 2na, Raashan Ahmad, Tash, and Zion)
[16] Victorious
[17] Laughing At You (FatBoy Slim Remix)

Myspace- The Mighty Underdogs

Vidéo : Gunfight (Single extrait de Droppin' Science Fiction)