Les producteurs allemands Florian Seyberth et Peter Heider alias Boozoo Bajou, ne sont pas nés de la dernière pluie. Déjà auteurs de deux albums et de deux compilations ainsi que de nombreux remixes et collaborations pour des gens comme Common, Joe Dukie (Fat Freddy’s Drop), le rapper Oh No… le duo développe un style emprunt de douceur et de sonorités chaleureuses qui doivent autant au trip hop qu’à la production dubby. Pour leur nouvel opus, Grains, c’est une plongée vers le son West Coast des années 70 auquel Boozoo Bajou nous convie, celui qui voyait Neil Young, Joni Mitchell et consorts, développer une musique introspective gorgé de soul. Un songwrigting sophistiqué qui mêle technologie et instrumentation organique, pour un voyage en apesanteur au dessus des terres californiennes. Véritable concentré de folk contemporain, Grains caresse les pores de la peau avec délicatesse, déposant au creux de nos oreilles des baisers sucrés susurrés par la voix de la jeune chanteuse Rumer, dont le titre Messengers est une invitation à la relaxation contemplative. Avec le titre Grains, les fantômes de Simon & Garfunkel ressurgissent pour nous prendre par la main et nous entrainer sur des dunes de sable fin caressées par une bise tiède et enveloppante. Un album aux mélodies sensibles qui fait avec brio, le pont entre les époques et les générations.

www.myspace.com/boozoobajou