Si vous pensez que la soul aujourd'hui n'est représentée que par Dido ou Amy Winehouse, il serait temps de vous pencher sérieusement sur la cas d'Alice Russell, l'une des véritables représentantes de ce courant, dont l'engouement ne cesse de croître au point de fédérer toutes les générations, sans distinction d'âge ou de milieu. Alice Russell pourrait être le pendant féminin de Jamie Lidell ou la sœur cachée de Sweet Vandals, chainon entre l'ancienne et la nouvelle école. Avec ce deuxième album, Pot Of Gold (si l'on met de coté celui de remixes issus des tracks de son premier opus), Alice Russell devrait toucher le jack pot, tant la classe suinte entre chaque sillon, porté par sa voix puissante qui n'est pas sans évoquer une Janis Joplin croisée à une chanteuse échappée de la grande Motown, le tout élaboré aux cotés du fabuleux TM Juke. A l'image de la reprise époustouflante du Crazy de Gnarls Barkley, Alice Russell et ses musiciens nous offrent une petite leçon de vibrations soulful, de groove sensuel et chaleureux, où piano Rhodes, basse ronde, guitares dansantes vous caressent les oreilles amoureusement, dynamitant la funk soul oldies avec un Art renversant. Un énorme album tout simplement incontournable.

www.myspace.com/alicerusselluk
www.alicerussell.com