Si il y a bien une artiste à suivre de très près, c'est bien la japonaise Akiko Kiyama dont le premier album 7 Years jette les bases d'une techno minimal mental absolument hypnotique. Sombre et dépouillé, l'univers de Akiko Kiyama prend aux tripes, vous déshabillant l'âme à coups de kicks tout en retenu, de synthés tournoyants, de snares 808 explosifs.

Booka Shade ne s'est pas trompé en glissant un de ses titres sur son DJ Kicks et Richie Hawtin a aussi inclus un de ses tracks sur son album DE9: Transitions, c'est dire de l'intérêt que suscite la jeune fille. Pour un premier album, Akiko Kiyama met la barre très haut, développant un univers qui bien que renvoyant à d'autres illustres créateurs, on pense bien sur à Richie himself, mais aussi Ricardo Villalobos pour sa manière de créer des titres singuliers aux montées en puissance continues, où la mélancolie prend le visage d'une musique urbanistico futuriste. 7 Years semble continuellement habité de spasmes et de bleeps traversant l'espace en mode random. Il y a de l'aléatoire chez Akiko, comme si sa création lui échappait, se laissant guider par les pulsions de ses machines, traductrices de ses états d'âme. Un opus plein de maitrise et de fraicheur innocente, précurseur d'un phénomène en marche. Vital.


Roland Torres pour 90bpm
 
Tracklisting:
 
Hakobi
Ant
I Was Weak In The Knees
Isotope
Scattered
Bite A Plum
Let Me Burn Your Book
Kebko In The Picture
Sirsana
You Won't Speak To Me
The Innocent