Fort d'une belle collection de maxis et de remix, Remote a fait attendre son public de fans avant d'offrir son premier album. Voilà qui est chose faite avec Dark Enough, soit une succession de 10 titres aux accents electro minimalo tek enthousiasmants, qui ne devraient pas laisser les clubbers insensibles à leur musique racée sur fond de rythmiques binaires.

Les machines jouent à distiller des moments de profonde ivresse, revisitant l'électronique des années 70 à aujourd'hui avec cohérence et style. Les basses bondissent sur des murs de synthés vrillés à l'acid, laissant leurs empreintes dark, catapultées entre recherche expérimentale et access dancefloor. Remote fait parler les claviers et les boites à rythmes de belle manière, avec un jusqu'au boutisme en forme d'habit de lumière aux couleurs obscures d'un club pour freaks mutants, avides de musique sous trip.

Ivan Smagghe a bien raison de considérer le duo comme un des plus prometteurs de la scène actuelle, leur Dark Enough en est la preuve éclatante. Jetez vous dessus, vous ne le regretterez pas.

Roland Torres pour 90bpm

Playlist:
 
Allow Steady
Veron
Berliner
 
Tracklisting :
 
Black Fi
Teaser
Bullit
Veron
Dark Enough
Berliner
Allow Steady
Sinister Boogie
Hard Stick
Micro Drive