Le temps s’arrête parfois pour s’étirer, prendre une pause salvatrice. Sans tomber dans un sentimentalisme éprouvant, un brin de poésie débitée sobrement, confortablement nichée dans des arrangements subtils et précieux, révèle une musique éternelle.
Les éléments naturels parcourent ce disque intimiste, Wasis Diop s’invite dans nos inconscients et susurre à nos âmes des visions croisées, fuite de l’enfance, villes inhumaines… L’art de Wasis se matérialise au-delà de sa musique, il se traduit ; en couleurs chaudes propres au sable, à la terre, en odeurs d‘épices subtiles, suffisamment fortes pour être remarquées sans pour autant dévaster nos sens.
Pas d’imposition, la perception de ce disque honore la délicatesse d’un fluide lent et sûr.

Notons enfin la présence de l'ingénieur du son chevronné Oz Fritz (responsable pour quelques chefs d’œuvres du bluesman Tom Waits).

Blatwords pour 90bpm