Crevons l’abcès d’entrée. Oui Flying Lotus est le neveu de John et Alice Coltrane (et accessoirement le cousin de Ravi). Oui il partage avec eux une vision artistique et un don évident pour la musique. Mais cela n’est guère suffisant pour expliquer le talent d’un homme plus proche des escapades hip-hop d’un Dabrye que du jazz spiritual de tonton et tata Coltrane. Car c’est bien de hip-hop dont on parle ici: l’intéressé, découvert aux côtés du rappeur Lil Sci et de la clique Ammoncontact, revendique férocément un héritage jaydillien reconnaissable aux rythmiques chaudes et précises de « 1983 ». Le reste fait bien de lui quelqu’un de singulier, sur qui compter à l’avenir: synthés psychédéliques et mysticisme oriental sont les mamelles de la nation Lotus, destinée à prendre une place de plus en plus importante sur l’échiquier géo-musical underground. Stones Throw ne s’est donc pas trompé en signant le bonhomme. Le meilleur de Flying Lotus est encore à venir.

Irie pour Teaser.