En l'espace d'un an, les BNN sont passés du statut d'espoir du microcosme scratch à celui de boys band adûlé du Mont Fuji à Central Park.

Birdy nam nam / Live in Paris

Ils proposent ici un dvd/cd de leur grosse date parisienne à la Cigale. On retrouve les classiques "Abbesses", "Poppy" ou "Too much skunk tonight", rallongés en double time ou remixés en ralenti ("Too much screw"); et d' autres devenus entre temps tout aussi fameux, comme les interludes de violon ("Violons part 1" où on aurait bien vu poser les gens de Third sight), ou "Pass it on", sur lequel Need et Mike viennent récompenser en question/ réponse le scratch head radical. Les deux garçons cités sont logiquement les plus démonstratifs (Need à l' accordéon et au premier synthé de "Too much skunk" qui donne toujours des frissons, Mike qui vandalise aux drums et à la guitare, comme sur les murs ornés de Pistols), et un Crazy b plus en retrait, se permettant un petit solo sur "Dialogue and random phase 1" lors du freestyle final. La présence des musiciens ne pallie pas seulement à la séquence (la contrebasse de "Kind of laid back", les percus de "Body, mind, spirit"), et prend effectivement tout son sens en live, comme la musique aux platines en général. Forcément on ne pas se retrouver pas sur tout (parmi les nouveaux tracks, "Stéphane" s' avère assez chiant malgré son jeu de tone et de vocoder), mais encore une fois, force est de constater que les Birdies ne se sont pas foutus de notre gueule (le making of est comique, comme d' habitude avec ces jeunes gaillards).