Si les 3 morceaux produits par RJD2 (qui ne figurent pas sur "Magnificent City") tiennent la route, notamment "Impact" au son trés 70's, le meilleur morceau est, de loin, le titre éponyme produit par Kenny Segal, producteur affilié au Project Blowed et que l'on a déjà aperçu derrière des morceaux d'Abstract Rude et Haiku d'Etat. Trop souvent plombé par des productions insipides, comme le reste des lyricistes west coast underground, Aceyalone est un bonheur à écouter quand il pose sur un son aussi entrainant et festif, trois accords de guitares, des drums old school qui claquent, un refrain scratché bien senti, on croirait le morceau tout droit sorti des années 90. Tout simplement un des meilleurs morceaux d'Aceyalone depuis ses deux mythiques albums solos. Le reste est un patchwork inégal, oscillant entre une bonne collaboration avec la rappeuse (içi chanteuse) Mystic sur une production de DJ Z-Trip ou encore "Pose" produit par Chris Craft (fondateur du label Shaman Work sur lequel on retrouve MF Doom, Emanon ou encore CL Smooth) et une tentative dancehall totalement ratée ("Push") avec des lyrics indignes d'un rappeur qui a engendré un album comme "Book of Human Language". Les fans de débits rapides estampillés Freestyle Fellowship/Project Blowed, le fameux style "Chop Hop" seront comblés par "Sunsets & Waterfalls" ft. Otherwize (l'un des rappeurs californiens les plus doués et sous estimés) et Pterradacto. Aprés Mumbles, Elusive et RJD2, on espère qu'Aceyalone aura la bonne idée de faire un album entièrement produit par Kenny Segal.