Remarqué sur des projets tels le Beat Generation de Marley Marl et sur l’album de Jazz Jeff, Kev Brown a également produit le morceau "Special" de De La Soul (sur l’album "AOI: Bionix" en 2001) et s’est fait connaitre un peu plus avec son remix du Black Album de Jay-Z, devenu The Brown Album.
Il est difficile de parler de cet album titres par titres tellement l’ambiance générale de l’opus est primordiale. Les productions de Kev sont simples,  ni trop chargées, ni trop downtempo, constamment remplies d’harmonies et de lignes de basse chaudes avec un talent unique pour faire revivre l’esprit des productions hiphop jazzy de la première moitié des années 90 sans tomber pour autant dans la redite et la nostalgie stérile. Producteur talentueux, il est également un rappeur inspiré au timbre mélodieux et n’a pas à rougir de ses couplets face aux invités invités de Ken Star sur « Sumthing »,, Phonte de Little Brother, le trés doué Cy Young (du groupe Critically Acclaimed) ou encore Grap Luva sur « struggla’s theme ».
On retiendra également l’émouvant « Hennesey pt.1 » qui est un titre en deux parties. La premiere est rappée par Ken Star sur une instrumentale toute en légèreté. La guitare révèle une petite mélodie dans laquelle nous distinguons le grésillement chaud d’un vinyl dans le fond quand soudain le titre se transforme en balade soul sous l’impulsion d’Eric Roberson et Wayna pour « Hennesey pt.2 ». Kev Brown s’est appliqué à travailler aussi bien ses beats que la construction des samples pour au bout du compte obtenir un ensemble très homogène sans jamais être répétitif. On citera justement comme symbole de son génie de la programmation le titre « Albany » où le refrain est un enchevêtrement de cuivres qui laisse place à une guitare sèche sur les couplets. Rappelons enfin pour les retardataires, que sur la dernière piste après « Life’s a gamble » vous pourrez entendre les meilleurs morceaux extraits de ses maxis sortis sur UpAbove.
« I Do What I Do » surprend par sa maturité et une qualité soutenue aussi bien au niveau des productions que sur le plan des prestation des invités. Les amateurs d’un hiphop jazzy, en phase avec son passé et son histoire musicale, feront d’ores et déjà de Kev Brown une référence en la matière.