Même s’ils peuvent piocher dans les loops madlibiennes (les cordes baroques de "Big Lost" malgré un bon travail d’accord entre les séquences ou "Work" et son orgue à la "Organ Donor" sont en demi-teinte), les tracks restent très rarement statiques, en mouvements parfois opposés d’où l’impression hybride qui en ressort comme sur "Sarah" mêlant un gros riff de rock psyché et un piano mélancolique pour finir sur du blues ou "Money, Power, Respect" et ses variations entre Shadow et Lil’ Jon (la combinaison mélodie organique/beats 808 est récurrente). Dans le même délire bâtard, on citera l’excellent "Way more" et la rencontre de notes de synthé analogique
avec des nappes épiques ou ambiantes ou encore "Into the sun" où s’ opèrent
les retrouvailles entre Martina Topley Bird (Tricky) avec une mélodie torturée stridente sur un beat crunk. Tantôt poussiéreux, tantôt acides, les breaks se renouvellent sans cesse, du tabla indien (qui rappelle certaines prods de Daddy kev et Omid) sur lequel se balade P.E.A.C.E. des Freestyle Fellowship aux saccades dancehall du tube grime "Rythm" (accélérées sur snares coups de poing pour la partie de Pantera Os Danadinhos échappée d’un carnaval baile funk, Vybz Cartel ayant pour le coup été amputé des gouttes ice rink-esques du maxi) et vont jusqu’à former une mélodie sur le long et planant "Summers gonna hurt you". Le fait que les deux derniers tracks cités
soient parmi les meilleures surprises d’un album solide prouve d’ailleurs que Diplo peut aussi être efficace en jouant au dj Shadow même s’il semble globalement plus à son aise sur des terres synthétiques et minimales.

Best tracks:
-Rythm (Percao!)
-Way More
-Summers Gonna Hurt You

Tracklisting:
01. Florida
02. Big Lost
03. Sarah
04. Money Power Respect
05. Into The Sun ft. Martina Topley Bird
06. Way More
07. Rhythm ft. Sandra Melody, Vybz Cartel & Pantera Os Danadinhos
08. Works
09. Indian Thick Jawns ft. P.E.A.C.E.
10. Summers Gonna Hurt You
11. It’s All Part Of A Bigger Plan