Ca commençait pourtant pas trop mal avec Or d’oeuvre et Ecko tous deux habitués aux battles qui offrent deux tracks bien produits dans la lignée de ceux des Allies (Craze et A-Trak en particulier) avec tout ce que ça implique. On a l’impression que le premier se préoccupe plus du fait de rester on beat sur l’uptempo électronique du Jad (très bien d’ailleurs, un peu dans le style d’ "Act up" de Craze) que de la musicalité de ses phases tandis que si Ecko ne se renouvelle pas trop dans ce domaine, son track bien que pas original pour un sou reste quand même propre et bien fait. A côté de la pléthore de mecs qui ont confondu composition et practice en tentant de rentrer le plus de combos sur des instrus type breakbeat (à ce jeu là le track bien barré de Wicked p avec son petit transform sur le sax de Public Enemy et des passages marrants s’en sort un peu mieux que les autres sans être musicalement irréprochable), on retrouve le Texan Enfoe (The Truth/ Crowd Control) qui nous gratifie d’un scratch track bien conçu avec une première partie type Nick Nack (un break soul sur une basse et une flûte subtilement cutée), la seconde laissant place à ses solos au scalpel plus smooth que sur ses free. Les deux doubles champions DMC C2C et Gero, saoûlés eux par les solos sur ahh et fresh, proposent deux compos très différentes; l’une entièrement scratchée avec un résultat très actuel (en espérant que le crew nantais ne s’enferme pas dans le jazzy pour l’album) et l’autre partiellement, Gero se contentant de quelques arrangements sur l’instru hybride de Vgtah dont on reconnait bien le grain crade et abstract mais leur track a vraiment un goût d’inachevé. Le reste du disque est une succession de clichés, du copié collé de D-Styles aux tracks multipistés à base de yeah motherfucker et autres drums qui font mal au crâne. Un peu comme si la scratch music se devait d’être la retranscription des battles sur disque.

Best tracks:
-Enfoe "I’m not Pisces"
-C2C "Mack the Knife Tribute"