Et oui, il faut bien se l’avouer, Odd Nosdam, Why? et Dose one détiennent une recette dont la magie ne fais plus aucun doute. Au fil des dix titres qui composent cet album, les productions, riches, complexes, s’entrechoquent, se répondent les unes aux autres, tandis que les interventions sporadiques des deux trublions microphoniques se jouent des lois de l’accoustique (incroyable jeux de chant de Why et dose!), l’ensemble trouvant un formidable équilibre. D’une dimension orchestrale, le produit fini est tout sauf ennuyeux, effaçant certaines idées acquises par le passé (attendre l’avant dernière minute pour se réveiller), et ne contient presque aucune faiblesse. En effet, il faudrait vraiment pinailler, faire une analyse morceau après morceau pour en douter mais « Ten » » homogène et sans temps mort est une incontestable réussite qui mérite toute son attention. Pour qui se soucie de décortiquer les lyrics (dans le livret avec le cd) dont il faut sincèrement se donner l’effort