Dans la lignée du premier volume "In da casbah" en plus fourre-tout et avec un design plus pro, le tracklisting établit directement ses influences: tout. A prendre comme tel, on ne peut d’ailleurs pas vraiment en retirer de parties distinctes, à part la session électro dancefloor qui comprend Audiobullys, Timo Mass ou encore le sublime maxi de Danmass utilisé pour sa routine beat juggling DMC 2003. De la part d’un dj évoluant dans un groupe jazz (Lo), on ne sera pas étonné de retrouver du hiphop jazz (dès le début avec Greyboy ou Embee de Looptroop) souvent anglais (Tommy Evans, Kingsize, Mr Scruff & Marc Rae dont on retrouve la chanteuse soul Kate Rogers) et de la part de ce tablist confirmé un peu de scratch music (on reconnaît le sample du "Fuck U Pac Man" de D-styles avec Fingathing): le featuring de J-Live sur "Sound event" de Rob Swift des X qui refait le beat honorablement même si Radar (Bombshelter crew avec Z-trip) l’éclipse sur ce point avec le maxi "Antimatter". En plus de faire découvrir un grand nombre d’artistes peu exposés au feu de la rampe hiphop (pas forcément les plus gouffriques d’ailleurs), "Welcome" a pour particularité d’installer une ambiance, comme seul Damage et très peu de djs hiphop savent le faire, unique et surtout stylée.

Aussi bien par la sélection hybride que le mixe très bien amené, ce projet fait penser à ce qu’ a pu fournir Shortkut entre autres, avec des phases techniques: du pass pass sur Rubix et des scratchs placés au bon moment, ce qui fait la différence avec un tas de tapes où le travail de dj est devenu accessoire. Il y a peut-être des baisses de régime du tracklisting à certains moments, mais des tapes françaises d’une telle qualité il n’y en a pas beaucoup.