Profécy / Le cri des briques

L’intro matrixienne et l’artwork estampillé « Buck hunters » » annoncent la couleur sombre de l’album