son ego démesuré et considéré comme un génie par certains admirant autant ses prouesses à la tête d’Anticon (label qui grâce à une formidable gestion d’internet s’est rapidement développé) que ses prouesses lyricales. Raillé par d’autres qui considèrent (à juste titre ?) que Tim Holland (aka sole) devrait se consacrer uniquement au management de son label