Et cela fonctionne à chaque fois. On se retrouve à la maison, tranquillement installé, à écouter un album sorti le mois dernier et qui nous rappele les sons qui nous ont fait aimer le Hip Hop.

La couleur musicale de Thes One (producteur de la plus part des instrus) et de Double K sent le Pete Rock, groove à la Tribe Called Quest, dénote du choix de bons vieux samples soul et jazz, des boucles juste assez crades et retravaillées par ces deux insatiables crate-diggers. L’insouciance et le naturel d’un son qui semble brut de décofrage, voila le résultat qu’obtiennent ces deux passionés en faisant du son avec quasiment les mêmes moyens et le même état d’esprit qu?à la bonne époque.

L’impression principale de cet Ep est la bonne humeur, le chill, la passion de la musique. Les thèmes sont on ne peut plus simples ; les aventures de deux hip hopers de base ; soirée, concert, journée à faire du son, soirée à en écouter etc… Là aussi on revient à une des composantes originelles du rap, le toast, parler pour parler, pour la beauté des mots, témoigner de sa vie. On pense à Biz Markie et TCQ, à quelques Beastie Boys, aux fameux gimmicks « down the boulevard » »