Issu de la trépidante et fertile scène 2step/UK garage, Ms Dynamite n?est pas la jolie poupée bimbo qui nous conte les méandres de sa vie sentimentale, car si Niomi Mc Lean-Daley a les formes elle a aussi le fond. Issue d?une famille modeste et aînée de onze frères et s?urs, elle a de quoi remplir ses cahiers de paroles au contenu fortement social. Ici pas de gun a gogo, de coke en stock (Natural High) et de sexe excessif (Now U Want My Live), mais plutôt des tranches de vie, des coups de gueule bien pensés (It Takes more). Si de ce point du vue l?influence de la Lauryn Hill est incontestable, Ms Dynamite ne tombe jamais dans le coté « spiritualité de comptoirs » et « Rastafari de carnaval ». La plume semble sincère, vraie, parfois naïve ( les 21 de la demoiselle peut être?), sans fioriture en tous cas.

Musicalement l?ensemble est un peu moins intéressant. Si The Streets nous avait montré sur son excellent premier album, que le 2step ne se limitait pas seulement à une caisse claire pet de sec et a une grosse basse, Ms Dynamite surprend maladroitement, car si l?album de la Miss est étiqueté 2 Step on ne trouve aucun morceau typiquement inspiré de la nouvelle fureur anglaise. On a plutôt le droit à du R?n?B, dans les meilleurs des cas, gonflé à la basse génétiquement modifiée (les efficaces Sick?n?Tired et Krazy Krush), ou à des productions plus rentre dedans (le puissant et brillant Dy-na-mi-tee et le bon single It Takes More et son entêtant accordéon 100% tango). Le reste verse un peu trop dans le R?n?B mielleux que la voix parfois rugueuse, parfois douce de Ms Dynamite sauve (parfois) de l?ennuie comme sur Brothers, All I Ever, le Lauryn Hillesque A Lil Deeper (c?est ici quand même mieux jouer à la guitare..), il subsiste quelques sucreries tout de même agréable à l?exemple « Now U Want My Love »? Les uniques traces de son expérience 2step( et donc quelque peu jamaïcaine) se retrouve dans sa collaboration reussie avec Kymani Marley, le fils de, sur l?intelligent Seed Will Grow.

Le premier album est une demie-réussite, et pêche par une naïveté qui, en fin de compte, donne tout son charme à l?ouvrage. Des textes sincères, une très belle voix (l?accapella « Watch Over Them » servira à convaincre les derniers hésitants), mais une platitude musicale regrettable. Car à part quelques agréables surprises, on sort difficilement des sentiers battus de la R?n?B américaine. On aurait apprécié que son caractère déjà affirmé se retrouve dans sa musique?pour une prochaine fois ??