Ce succès on le doit officiellement à un collectif composé de 4 individus aussi différents que complémentaires. Il y a tous d? abord Murdoc, le bassiste punk aux dent noirs pilier du groupe avec 2D, chanteur pop par excellence, derrière la batterie on trouve Russel, caution hip hop du groupe, et grand fan de Chaka Khan, enfin la guitare du groupe est entre les mains de la jeune asiatique Noodle.

Officiellement donc, car derrière ces 4 noms, c?est la rencontre au sommet de 3 artistes à l?univers déjà bien marqué : Jamie Hewlett, auteur du personnage de bande dessinée Tank Girl, et ici créateur des 4 personnages et de l?univers visuelle du groupe, Dan Akamura Aka Dan The Automator , producteur hip hop que l?on ne présente plus, à la recherche constante de nouveau son. Enfin Damon Albarn leader du groupe pop anglais Blur qui par le bais de différentes collaborations (remix pour Massive Attack par exemple) a su gommé l?image du chanteur à midinette qui lui collait bien malgré lui à la peau. De cet rencontre inattendu est né Gorillaz, monstre à 3 têtes auto-etiqueté Zombie Hip Hop Dark Pop Lofi Thriller, c?est a dire en d?autres termes inclassable.

Inclassable car délicieusement éclectique : car Gorillaz réussit à faire côtoyer le rap circus de « Clint Eastwood » et celui très happy de « Rock the House » où The Automator convoque son collègue du Deltron 303 ,Del The Funky Homosapiens ; l?ambiance très Clash du bien nommée « Punk » et la petite folie cubaine interprété par Ibrahim Ferrer, pensionnaire du Buena Vista Social Club ; ou bien l?ambiance downtempo/chill-out d?un « New Genious » que l?on dirait tout droit sortie d?une Kruder & Dorfmeister session, à celle très Blurienne de M1 A1, en réussissant à garder un son ,une ambiance une couleur à l?album, Gorillaz n?est pas un album fourre tout sans aucune unité, bien au contraire. Cela grâce aux beats de Dan The Automator qui tout en étant généralement sombre, ne donne pas une ambiance cafardeuse au projet mais plus un relief, une atmosphère bien particulière complètant bien avec la voix (les voix..) de Damon Albarn , voix un peu trop soûlante sur certains titres comme sur « Man research » ou « Sound Check » gâchant quelque peu la musique de The Automator. Enfin à noter la participation de guest star comme le scratcheur fou Kid Koala, la chanteuse du groupe pop japonais CiboMato, Miho Hatori (déjà présente sur le Handsome Modelling School de Prince Paul et Dan The Automator ), preuve encore de l?aspect très varié de l?album

Gorillaz est donc plus qu?un album c?est un véritable univers que nous offre Jamie Hewlett, Damon albarn et Dan The Automator, 3 artistes qui ont su convaincre les rappeurs, les rocks et les fan d?électroniques à leurs causes, celle d?une musique sans barrière, offerte à tous. Une réussite que l?on retrouvera sans doute sur grand écran, l?idée d?un film d?animation regroupant les 4 membres virtuelles serait en préparation.

Le nouveau maxi de Gorillaz ,« Rock The House », avec Del The Funky Homosapiens est sorti le 22 octobre .

Share This