Une pochette d'une laideur peu commune, un artiste inconnu : rien de très engageant à première vue pour cet album de DJ MURGE, mais il ne faut pas se fier aux apparences car le DJ/Producteur californien nous offre avec Search And Rescue ce qui sera peut être la meilleure compilation de cette année. Il ne s'agit pas d'une compilation mixée regoupant les meilleurs tubes rap/R'n'B du moment mais d'un ensemble de morceaux tous produits par lui et réunissant le gratin de la West Coast underground, des Living Legends/Mystik Journeymen aux Swollen Members en passant par Slug ou Moka Only...

DJ MURGE / Search and Rescue

Tout au long de l’écoute de cet album on ne peut etre que surpris par son incroyable constance dans le domaine de l’excellence, les beats de Murge sont magnifiques, trés travaillés et dégagent une ambiance différente sur chaque morceau. Ainsi on commence par le tres coulant premier titre éponyme sur lequel pose Abstract Rude, un véritable plaisir pour les oreilles qui nous fait entré directement dans l’esprit de la compilation. Le beat du single Silhouettes avec Grouch et Bicasso des Living Legends se veut quand à lui plus mystérieux, presque envoutant, en totale harmonie avec le flot des deux MCs qui se révèlent encore une fois au meilleur de leur forme, au meme titre que Slug et Eyedea qui rappent sur un Gotta Love’em inspiré. Et on pourrait continuer ainsi avec tous les titres de cet album tant la qualité est omniprésente, chaque morceau faisant instantanément oublier le précédent on ne voit pas passer les quelques 18 pistes/ 70 minutes qui le composent…

Sorti sur Battle Axe, Search And Rescue a donc l’avantage d’être plus facilement trouvable que les raretés estampillées Living Legends habituelles et permet de faire découvrir ces artistes ainsi que ceux de leurs catalogues (Buc Fifty, Swollen Members, Moka Only, Mr Brady, etc…) aux impardonnables qui ne les connaisseraient pas encore, quand aux autres ils seront simplement charmés une fois de plus par ce disque tout à fait représentatif de la scène West Coast underground de ces dernières années : quelques grammes de finesse dans un monde de brut.