Cinq ans après The Swarm, les Wu Tang Killa Bees nous reviennent en 2002 avec The Sting, et la où le premier volet nous laissait envisager un essaim de talents effectifs (Remedy, Ruthless Bastards, AIG, Wu-Syndicate), le dard du second laisse dans notre bouche un goùt amère. En effet la sortie imminente de l'album des Black Knights et le nombre impressionnant de leurs featurings nous pousse à penser que The Sting est plus une compilation de fonds de tiroir et de chute de studio qu'un album relevant d'une quelconque démarche artistique.

Wu-Tang Killa Bees / The Sting

Et pourtant beaucoup d’entre nous ont cru en ce disque, et ce grâce à son excellent premier single éponyme : Killa Beez qui brille surtout de part une production efficace signée RZA et un couplet d’Inspectah Deck toujours en forme qui apporte du rythme au morceau. Vient ensuite le plaisant Out Think Me Now de Solomon Child (qui a fait quelques apparitions dans l’univers du Wu notament sur The Pillage de Cappadonna ou The Genuine Article de Remedy) dont l’intérêt principal réside dans l’instru typiquement wutanguiennne (une boucle constituée d’un piano désaccordé).

Toujours au chapitre des bons moments que nous réserve cet album on retrouve Killarmy, qui confirme son rang de meilleur groupe « wu-fam » »